Confiance en soi : Comment détourner 5 idées reçues à votre avantage

5 idées faussement reçues sur la confiance en soit et comment les tourner en avantages

confiance-en-soi-12

Les gens qui ont confiance en eux croient et pensent qu’ils sont capables de réaliser tout ce qu’ils veulent dans la vie, ou qu’ils peuvent faire face à toutes les situations.

Ils ont une aura de confiance en soi, que les autres décèlent, et qui la rend évidente à leurs yeux. Les autres aiment passer du temps en leur compagnie, et se sentent à l’aise et en sécurité en leur présence.

En revanche, un grand nombre de personnes ont de vrais talents qu’ils ont du mal à exploiter, car ils manquent de confiance en eux. Ces personnes sont victimes des idées reçues qui les entravent et parfois lourdement.

Voyons lesquelles :

Idée reçue n°1: La confiance en soi est innée.

Rien ne pourrait être plus éloigné de la vérité. La confiance en soi, tout comme d’autres compétences, peut être apprise et se construit.

Tout ce dont vous avez besoin est une bonne orientation et surtout il faut que vous croyiez en vous.

Idée reçue n°2 : La confiance en soi n’est réservée qu’aux personnes ayant un physique plaisant

Certains s’imaginent qu’ils manquent de confiance en eux parce qu’ils ne sont pas avantagés physiquement. Ils ne réalisent pas que la confiance en soi n’a rien à voir avec leur apparence.

La seule façon qu’ils auront pour surmonter cette idée reçue est de croire en eux-mêmes.

Idée reçue n°3: Seules les personnes talentueuses ont confiance en elles

En fait, le talent et la confiance en soi ne sont pas liés entre eux. Il y a des dizaines de talentueux acteurs et actrices qui font très bien leur métier, mais dont la vie personnelle est déchirée par le manque de confiance en eux.Cela peut sembler contradictoire, mais la vie est ainsi. Le talent peut être un élément important de la confiance en soi, mais ce n’est certainement pas un substitut à la confiance en soi.

Donc, ne vous inquiétez pas au sujet du manque de talent. Exploitez les compétences que vous avez.

Idée reçue n°4 :La confiance en soi est directement liée à la reconnaissance des autres

Il y a peu de doute pour que la reconnaissance et la louange vous fassent vous sentir bien dans votre peau, et augmentent ainsi votre confiance en soi. Mais vous ne pouvez pas dépendre seulement des éloges prodigués par les autres. Vous devez travailler dur pour gagner ces louanges, et vous ne pourrez le faire que si vous êtes sûr de vous.

Prenez exemple sur les enfants. Les enfants croient en eux-mêmes, ce qui leur donne la confiance pour essayer de faire des choses qu’ils n’ont jamais faites avant, que ce soit apprendre à faire du vélo ou à nager. Il faut peu de temps pour apprendre aux enfants la plupart des compétences de base. Pourquoi devrait-il être plus difficile pour les adultes d’acquérir de nouvelles compétences ou d’affronter avec courage de nouveaux défis ?

Idée reçue n°5: Seuls les gens confiants en eux-mêmes peuvent se permettre de prendre des risques

Ce n’est pas vrai non plus. En fait, les gens sûrs d’eux sont plus réalistes quant à leurs capacités. Ils savent ce qu’ils peuvent faire et ce qu’ils ne peuvent pas faire. Plus important encore, ils savent comment faire face à des échecs. En revanche, les gens qui n’ont pas confiance en eux ont peur de l’échec. Cette peur les empêche de prendre de nouvelles initiatives. Ils sollicitent constamment l’approbation des autres, et quand ils ne l’obtiennent pas, ils finissent par perdre leur confiance en eux.

Il est clair qu’il y a un manque de compréhension. La confiance en soi est un état d’esprit. Il ne dépend pas de la beauté ou de l’apparence d’une personne. Elle découle de croire en soi-même, et cette croyance peut être construite. Tout ce qu’une personne doit faire est de dissiper les idées reçues selon lesquelles la confiance en soi ne s’acquiert pas ou que la confiance en soi ne découle pas d’un grand savoir, de compétences et de la chance. Une fois ces idées mises de côté, ils seront plus à même d’acquérir les mêmes pouvoirs magnétiques que ceux qu’ont les gens sûrs d’eux.